Type
Essay
Pages
9 pages
Word Count
3916 words
School
Edhec
Course Code
International Economics

Pourquoi La Dollarisation Des Dettes De Certains Pays émergents

December 2, 2020
POURQUOI LA DOLLARISATION DES
DETTES DE CERTAINS PAYS
EMERGENTS EST-ELLE DANGEREUSE
POUR CES DERNIERS ?
Elvis AlBRAND- Edouard MONCEAUX- Quentin
MOREL
Cohorte E
1
SOMMAIRE
Introduction ..................................................................................................................... 2
I- Les raisons qui expliquent la dollarisation .................................................................. 3
A) Le « péché originel » ................................................................................................. 3
B) Des besoins en financement important ...................................................................... 4
C) Une dollarisation croissante dans les économies émergentes .................................... 5
II- Les risques financiers ................................................................................................. 6
A) Le risque de change ................................................................................................... 6
B) Le flotemment monétaire .......................................................................................... 7
III- Les risques macroéconomiques .............................................................................. 8
A) Une situation qui restreint les choix de politiques monétaires ................................... 8
B) Le risque de sudden stop ........................................................................................... 9
Conclusion ...................................................................................................................... 11
Bibliographie .................................................................................................................. 12
Tables des illustrations ................................................................................................... 13
2
INTRODUCTION
Le marché obligataire des pays émergents était historiquement une partie peu
importante du marché obligataire, à cause de la faible émission d’obligations, de la
mauvaise qualité de l’information et de l’illiquidité de ce marché. Cependant, avec la
mise en place du Plan Brady au début des années 1990, les émissions obligataires des
pays émergents ont augmenté d’une manière considérable. Cette expansion a fragilisé
ce marché obligatoire et l’a rendu enclin à subir des crises. Cela s’est notamment traduit
par la crise asiatique de 1997-1998. Après plusieurs années de croissance record dans
les pays des groupes du Tigre et celui du Dragon, la crise asiatique de 1997-1998 a mis
en évidence l’impact d’une dette publique extérieure libellée en monnaie étrangère
importante. En effet, l’endettement extérieur et le surinvestissement de ces pays ont
effrayé les investisseurs qui ont stoppé tout investissement, ce qui a conduit à la crise.
Ainsi, elle a notamment causé une crise de change qui a augmenté le poids de la dette
libellée en devise.
Néanmoins, cette première crise n’a pas dissuadé les pays émergents
d’augmenter leur dette publique extérieure, le plus souvent libellée en dollars. A partir
de 2009, on a assisté à une création massive de liquidité par la Réserve Fédérale
Américaine, causant une dépréciation du dollar. Par conséquent, cela a incliné les pays
émergents à libeller leurs dettes en dollars. Au point de parler de dollarisation de la dette
extérieure. La dollarisation se défini comme un phénomène où un pays décide
d’abandonner sa monnaie nationale en faveur d’une monnaie étrangère qui est le plus
souvent le dollar. Elle peut être partielle ou totale. Dans le cas des pays émergents, la
dollarisation ne touche que la dette extérieure. Pour sa part, la dette extérieure désigne
l’ensemble des dettes qui sont dues à des non-résidents par des résidents d’une
économie. Elle donne lieu à des versements pour rembourser le principal et payer les
intérêts.
Cependant, ce type de gestion n’est pas sans risque. En effet, les pays émergents
sont très sensibles à la fluctuation du dollar et les changements de politique monétaire
des Etats-Unis. Ainsi, depuis 2017, la Réserve Fédérale Américaine procède à une
hausse du taux directeur. Ils peuvent craindre une augmentation de leur dette et une fuite
de capitaux, en cas d’une appréciation du dollar ou bien un problème lié au
refinancement de la dette. Pourquoi la dollarisation des dettes de certains pays
émergents est-elle dangereuse pour ces derniers ?
Plusieurs facteurs ont induit une dollarisation massive des dettes des pays
émergents. Néanmoins, cette stratégie les expose à des risques d’ordre financiers et
macroéconomique.
I- LES RAISONS QUI EXPLIQUENT LA DOLLARISATION
A) LE « PECHE ORIGINEL »
La première raison qui oblige les pays émergents à émettre des obligations en
dollars est appelée le « péché originel ». Il a été théorisé par Eichengreen, Hausmann et
Panizza. Il désigne l’impossibilité pour un pays d’emprunter dans sa monnaie
domestique. Par conséquent, les pays en souffrant sont donc obligés d’emprunter dans
une monnaie étrangère.
Tout d’abord, les marchés émergents ne disposent pas d’un marché national
obligataire important. En effet, la plupart des obligations des pays développés sont
achetées par des acteurs nationaux. Cependant, dans le cas des pays émergents, leur
système financier est souvent sous-développé. Par conséquent, afin d’attirer les
investisseurs ils sont obligés d’émettre leurs obligations dans des monnaies fortes
comme le dollar. De plus, les pays émergents sont souvent des Etats qui ont connu des
difficultés. La monnaie d’un pays qui a connu, par le passé, un problème d’inflation dû
à la politique monétaire va manquer de crédibilité auprès des investisseurs étrangers, qui
vont avoir moins confiance. De même, il est lié directement aux investisseurs
internationaux. En effet, à cause du coup de transactions, ils limitent le nombre de
devises compris dans leur portefeuille. Ainsi, ils préfèrent s’appuyer sur des devises
fortes comme l’euro et le dollar. Par ailleurs, certains pays ont déjà émis des obligations
dans leur monnaie domestique. C’est le cas du Brésil en 2005, mais la tentative n’a pas
eu le succès escompté.
Afin de mesurer le péché originel des pays, les auteurs ont mis en place un
indicateur, le OSIN. Il est possible de voir sur le tableau 1 que les pays développement
ont un OSIN très proche de 1. Cela montre bien le problème auquel doivent faire face

Subscribe Now

Sign up to view full document

View Document